Le patrimoine cumulé des 1 % les plus riches du monde a dépassé l’an dernier celui des 99 % restants 

cour1004

cour1005

cour1006

cour1007

cour1008

cour1009

cour1010

 

http://www.lemonde.fr/economie-mondiale/article/2016/01/18/les-1-les-plus-riches-au-monde-possedent-plus-que-les-99-autres_4848830_1656941.html

On m'a parfois reproché, en tant que futur médecin, de trop bien (dans le futur) gagner ma vie. Trop bien gagner ma vie, c'est quoi ? Nous nous tapons dessus pour quelques milliers d'euros, oui, c'est beaucoup, mais à l'échelle de notre société, de notre monde actuel, ce n'est rien. Nous ne pesons pas lourd dans la balance en vrai. Tous les points de vue se respectent et se valent : nous voudrions ne laisser personne sur le côté mais pouvoir profiter du fruit de notre travail. Depuis quand est-ce incompatible ? 

Mais c'est la crise, on nous le dit, on nous le crie. Les banques abandonnent certains pays, et il faut faire de la place (financière entre autre) à d'autres gens, nous sommes dans une ère de nécessité. Nous sommes dans une ère de précarité. Ça veut bien dire que chaque euro compte non ? DONC, ça vaut le coup de se taper dessus pour 1000 euros, de jalouser et de détruire. On se bat comme des chiffoniers, le tout amplifié par l'influence des médias. On nous fait courir dans tous les sens par ces temps d'horreur, on nous prend à l'émotion, on nous fatigue et on nous pointe un fautif, qui n'est autre que notre voisin. On nous enferme dans une cage (financière, mais pas que), nous faisant croire qu'il n'y a pas assez, nous induisant à nous battre entre nous, petites poules de l'enclos, pendant qu'ON profite pleinement de sa cour. ON a en réalité beaucoup plus que nous ne pensons,  peut être assez pour tout le monde ? 

Mais qui est ON ? (pssst, les lobby, les grosses multinationales, les grosses structures, les garants de la consommation) 

Je ne veux plus me battre avec mes co-habitants d'enclos. Gauche, droite, peu de choses changent. On nous fait tanguer dans tous les sens, mais ce sont toujours les mêmes poules qui vivent en dehors de l'enclos, et qui le contrôlent d'ailleurs. Je n'ai pas vraiment de solution, je crois de moins en moins au système politique actuel (mais ça c'est une autre histoire), tout ce que je peux faire, c'est expliquer pourquoi nous tapons sur les mauvaises poules en dessin. 

Ce serait déjà bien si quelques personnes se rendent compte qu'il y a une cour au delà de l'enclos (et que certains se la privatisent). 

 

ps : Bon, je sais, mes poules là au début elles ont une crête bien haute... comme si j'avais un instant oublié que c'étaient les coqs qui avaient des grosses crêtes. J'y peux rien, j'avais du mal à faire la sieste en maternelle, et ce retard scolaire accumulé au stress m'a empêché de bien suivre le cours sur les animaux !